Skip to main content.

 

La valorisation des prestations

L'expérience montre que, dès qu'on tente de mettre une valeur sur une prestation, on se retrouve avec quasiment autant de points de vue différents que de personnes interrogées ...

Comment valoriser une heure prestée ?

Certains diront "ça dépend du type de client", d'autres soutiendront que c'est "en fonction de la prestation effectuée", d'autres encore que "ça dépend de la personne qui a effectué le travail".

Les plus audacieux vont souhaiter une combinaison de ce qui précède : "je facture à un prix différent selon que mon client est une entreprise ou un particulier et, pour chacun, j'ai un tarif différent selon qu'il s'agit d'une prestation régulière ou occasionnelle. Mes bons clients bénéficient d'un tarif préférentiel. Quand le travail est effectué par un stagiaire, le prix est différent de celui pratiqué quand c'est un collaborateur senior qui s'en occupe".

Ce qui peut mener à plusieurs dizaines de tarifs (exemple vécu).

Personne n'a tort / Chacun a raison (*)

mais ...

si on veut tenir compte de tous les avis, on se retrouve à devoir gérer des catégories de clients, des catégories de prestations, des catégories de prestataires et des grilles de tarifs croisés entre lesdites catégories.

Une fois cela mis en place, il paraîtra "logique de coupler le tout" à un système de facturation, lequel alimentera bien entendu "automatiquement" la comptabilité et permettra ainsi de "générer" des rappels de paiements.

Au delà de cette première approche, il y en aura toujours qui diront "il faudrait qu'on puisse comparer ce qu'on facture avec ce que ça coûte".

(*) biffer la mention inutile

Et on se retrouve à gérer des prix de vente et des prix de revient.

Après quoi viendra inévitablement la remarque : "c'est dommage qu'on ne puisse pas comparer le temps passé avec un budget de temps prévu et dégager des écarts".

Et dès qu'on parlera d'écarts, les férus de chiffres souhaiteront calculer des écarts en quantités, valorisés ou non, en valeur absolue et en pourcentage ...

Chacun sait qu' "il n'y a qu'à" ...

Tout cela existe déjà !

mais ...

toutes ces suggestions, aussi légitimes qu'elles soient, ont pour point commun :

Bref, des usines à gaz qui ont - peut-être - une utilité dans les grandes entreprises, mais certainement pas dans les petites entités.

"Keep it simple", on vous a dit.

Quintilien permet d'associer une valeur à une prestation.

Nous entendons ceux qui disent, "je n'ai pas besoin de tout ça, mais ce serait vraiment parfait si ..."

Nous les renvoyons aux considérations techniques détaillées par ailleurs.

Le système a été conçu pour rester ouvert à des développements spécifiques.


Page précédente : Base de données - Page suivante : Autres infos utiles